Turbo HS : quels sont les symptômes pour le reconnaitre ?

turbo HS

Le turbo se présente comme une pièce fondamentale pour rendre optimale la puissance d’un véhicule. Comme toute autre pièce, il est sujet à des pannes. Ces dernières se font connaitre à travers des symptômes donnés, lesquels ne sont pas toujours faciles à reconnaitre pour un amateur. Dans cet article, nous vous présentons d’abord le fonctionnement d’un turbo avant de faire le point sur les symptômes de son dysfonctionnement.

Comment fonctionne normalement un turbo ?

Les moteurs des nouvelles voitures sont en général de petite taille, mais dotés d’un turbocompresseur. Ce dernier aide à atteindre un niveau de vitesse optimal. Les véhicules de compétition de la Formule 1 par exemple en sont tous dotés.

Le turbocompresseur se base sur la force engendrée par les gaz d’échappement au niveau du moteur thermique pour faire tourner l’hélice à une grande vitesse, soit plus de 200000 tr/minute. Cette vitesse entraine une roue de compresseur coaxiale, ce qui permet l’aspiration d’un grand volume d’air conduit dans le collecteur d’admission.

L’air est stocké, compressé puis propulsé au niveau de la chambre de combustion, ce qui permet de suralimenter le moteur et donc, de booster la quantité de combustible. Voilà comment la puissance du moteur est stimulée sans que les autres pièces du véhicule ne soient impactées.

Ainsi, un moteur de 1,5 litre peut générer la même puissance qu’un autre de 2,5 ou de 3 litres. Mais cette puissance que produit le moteur peut entrainer des problèmes éventuels. C’est pourquoi il est recommandé d’installer d’autres pièces avec le turbo. Il s’agit de l’intercooler et de la wastegate.

L’intercooler permet de refroidir l’air compressé à une température adéquate avant que celui-ci n’atteigne le moteur. La wastegate quant à elle sert à diminuer les risques d’usure du moteur en contrôlant la pression au sein de la turbine.

Quels sont les symptômes d’un turbo HS ?

Les symptômes d’un turbo HS sont nombreux. Il s’agit entre autres de :

  • Sifflements à l’accélération : bien qu’il soit normal pour un turbo de siffler, lorsque le bruit devient intense, c’est le signe que le dispositif est défectueux. Ainsi, plus on monte les tours avec le véhicule plus fort deviennent les sifflements ;
  • Les fumées colorées : les fumées d’un turbo sont dans les normes incolores. Mais lorsqu’elles virent au bleuâtre ou encore au noir, c’est là une preuve que le turbo est endommagé. Lorsque les fumées noires et les sifflements se suivent, c’est qu’il est vraiment temps de se rendre chez un professionnel en mécanique ;
  • La chute de puissance : le turbo a pour rôle de stimuler la puissance du moteur. Lorsqu’en dépit de sa présence, la voiture n’est pas performante, c’est le signe qu’il est défectueux ;
  • L’odeur d’huile brûlée : il s’agit d’un symptôme qui signale l’endommagement du turbo. De fait, il urge de réaliser un diagnostic pour savoir ce qui cloche véritablement ;
  • Une augmentation de la consommation en carburant : bien que les voitures à turbocompresseur soient connues pour consommer plus de carburant, une hausse anormale de leur part doit interpeller le propriétaire du véhicule. Il peut s’agir d’un signe que le turbo doit être changé ;
  • Les fuites au sein du compresseur ou de l’échappement :  ni le turbo compresseur ni l’échappement ne sont supposés connaitre de fuite d’huile. Lorsqu’on constate un tel fait, c’est le signe que le turbo est abîmé et qu’il doit être remplacé.

Ces symptômes sont comptés parmi les plus importants montrant qu’un turbo est endommagé et nécessite d’être remplacé. Il peut par ailleurs arriver que lors d’une révision que le garagiste remarque un dysfonctionnement du dispositif et demande son changement.

Quels sont les facteurs qui peuvent endommager un turbo ?

Plusieurs facteurs peuvent provoquer l’endommagement d’un turbo compresseur. Voici ci-dessus quelques-uns parmi les plus importants :

  • La mauvaise utilisation de la turbine : lorsque le moteur n’est pas bien entretenu, il peut arriver qu’il emmagasine des déchets, lesquels peuvent abîmer le turbo.  Il en est de même lorsque le système d’air renferme des éléments durs tels que le sable, les écrous, etc. Ces derniers peuvent plier ou rompre les ailettes du turbocompresseur, raison pour laquelle il est recommandé d’effectuer un contrôle minutieux du moteur avant de placer un nouveau turbo ;
  • La mauvaise habitude de conduite : il est en effet très facile d’endommager le turbocompresseur en ayant une mauvaise habitude de conduite. Il s’agit par exemple d’arrêter trop souvent et rapidement le moteur en fin de trajet. Il  en est de même lorsqu’on effectue des accélérations trop brusque et trop rapide lorsque le moteur est encore froid. Il est donc recommandé de patienter 2 à 5 minutes avant de prendre la route lorsqu’on démarre et d’observer le même temps lorsqu’on est en fin de trajet avant d’éteindre le moteur ;
  • L’impureté de l’huile : une huile impure est une huile sale et polluée par les déchets. Ces derniers endommagent le turbocompresseur qui affiche alors de larges stries au niveau de la partie extérieure. Les déchets proviennent généralement d’une casse motrice, d’un filtre défectueux, etc. Il est donc recommandé d’opter pour une huile et un filtre nouveau et de bonne qualité lors du remplacement de l’ancien turbo ;
  • Le retard ou l’absence d’huile : ces deux éléments sont des facteurs qui peuvent facilement endommager le turbocompresseur. Ils tirent souvent leur origine d’un conduit d’alimentation d’huile qui est soit bouché, soit fissuré. Ils peuvent aussi être dus à un dysfonctionnement de la pompe à huile ou encore à une fuite d’air dans le système de lubrification ;
  • L’arrêt de la voiture sur une période très longue : l’immobilisation d’un véhicule est un facteur d’endommagement du turbo, car durant cette période d’arrêt, il peut très vite s’encrasser. Il est donc conseillé de chauffer le moteur ne serait-ce qu’une fois par semaine dans le cas où rouler la voiture ne serait pas chose possible.

En résumé, le turbo HS présente des signes lorsqu’il est endommagé. Ces derniers permettent de se rendre rapidement compte de son état défectueux. Pour prévenir un endommagement du turbo, il est recommandé d’adopter de bonnes habitudes.

Vous serez peut-être intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *