Lubrification turbocompresseur : tout ce qu’il faut savoir

Lubrification turbocompresseur

Un turbocompresseur mal lubrifié est source de pannes fréquentes. Vous avez probablement été confronté à des problèmes de lubrification de turbocompresseur de votre voiture ou peut-être qu’on vous en a déjà parlé et vous désirez en savoir plus. Nous vous disons absolument tout ce qu’il faut comprendre sur la nécessité de lubrifier son turbocompresseur ainsi que les conséquences d’une insuffisance de lubrification du turbocompresseur.

Qu’est-ce qu’un turbocompresseur ?

Avant de parler du comment et du pourquoi lubrifier son turbocompresseur, essayons d’abord de comprendre ce que c’est qu’un turbocompresseur et à quoi il sert pour le bon fonctionnement de la voiture. Souvent appelé « turbo charger », ou abrégé en « turbo », le turbocompresseur, comme son nom l’indique est l’ensemble formé par une turbine et un compresseur d’air, tous les deux reliés par un axe appelé palier ou arbre mécanique.

Placé au niveau du bloc moteur, le turbocompresseur a pour rôle d’augmenter la pression de l’air, qui va ensuite être refroidi avant d’être envoyé dans la chambre de combustion. Etant donné que l’air comprimé contient plus de dioxygène dans une unité de volume que l’air non comprimé, le turbocompresseur permet ainsi d’augmenter l’alimentation du moteur en dioxygène afin de garantir une bonne combustion et un meilleur rendement, sans toutefois modifier la conception initiale du moteur.

En effet, le compresseur comprime l’air grâce à la turbine qui est en rotation et à laquelle il est relié par un axe. Cette rotation de la turbine s’effectue grâce à l’énergie cinétique des gaz qui proviennent du collecteur d’échappement de la voiture. Cela a été ainsi très bien pensé dans le sens où l’on a trouvé un moyen d’utiliser des gaz qui auraient été rejetés dans la nature et qui n’auraient servi à rien, sinon polluer l’environnement. Cependant pour que le turbocompresseur fonctionne tel que décrit, il est important qu’il soit régulièrement lubrifié.

Pourquoi faut-il lubrifier son turbocompresseur ?

Dès lors qu’on connait les raisons pour lesquelles on fait quelque chose, cela ne parait plus si difficile de le faire. C’est alors à juste titre qu’il est bon de se demander à quoi il sert de lubrifier son turbocompresseur. Nous avons parlé plus haut d’un axe qui tourne avec la turbine entrainant ainsi le compresseur qui à son tour comprime l’air. Cet axe et tous ces éléments sont en métal et afin que l’ensemble puisse tourner sans frottements dangereux, il est important qu’ils puissent glisser facilement les uns par rapport aux autres : d’où la nécessité d’appliquer un lubrifiant qui est généralement l’huile à moteur.

On peut se convaincre facilement de l’utilité d’un lubrifiant lorsqu’on essaie de faire glisser deux plaques métalliques non lubrifiées l’une sur l’autre ; vous remarquerez certainement le grand effort que cette opération demande, et que des étincelles peuvent même survenir.

Le palier ou l’arbre mécanique du turbo doit donc être lubrifié pour réduire les frottements et diminuer la chaleur entre les métaux, faute de quoi, de nombreux problèmes guetteront le bon fonctionnement de votre turbocompresseur et de votre voiture.

Les conséquences de l’insuffisance de lubrification du turbocompresseur ?

Les conséquences qu’engendre un manque de lubrification sont légions. La première est que lorsque le palier du turbocompresseur n’est pas bien huilé, sa vitesse de rotation diminue. Le palier tourne moins vite et cela réduit la quantité d’air comprimé. Ce faisant, le moteur ne présentera pas le rendement escompté car il n’y aura plus assez d’oxygène pour la réaction de combustion.

Dans le même temps, une quantité insuffisante d’oxygène donne lieu à une combustion incomplète car la relation stœchiométrique entre l’air et le carbone nécessaire pour une combustion complète n’est plus satisfaite.

Ainsi, cette combustion incomplète libère du monoxyde de carbone, qui lorsqu’elle rejetée à l’air libre, est nuisible à la santé. La présence du monoxyde de carbone se traduit par la couleur noire de la fumée qui sort de l’échappement.

Par ailleurs, votre turbo peut chauffer de manière considérable s’il est mal lubrifié. A force de glisser les uns sur les autres, les métaux n’étant pas suffisamment huilés, vont se retrouver à une très grande température ; ce qui fait que si on démonte le turbo on constate des couleurs bleutées qui indiquent que le turbocompresseur a surchauffé. Dans la plupart des cas, les professionnels vous recommandent d’acheter un nouveau turbocompresseur.

Cependant, une mauvaise lubrification ne vient pas seulement du manque d’huile. Elle est aussi le résultat de l’utilisation d’une mauvaise qualité d’huile à moteur. Ainsi une huile trop visqueuse n’est pas recommandée car au lieu de faciliter la rotation de l’arbre mécanique, elle produit l’effet inverse en rendant très difficile la rotation de ce dernier. On assiste alors à un phénomène de torsion qui conduit à la fissuration du palier.

Face à ces conséquences non exhaustives d’une mauvaise lubrification il est important de savoir comment s’y prendre pour bien lubrifier son turbocompresseur.

Comment bien lubrifier son turbocompresseur ?

Bien lubrifier son turbocompresseur est primordial et cela passe par le choix de l’huile à moteur à utiliser ainsi que la fréquence et la méthode de lubrification. En effet, il faut veiller à utiliser l’huile recommandée sur la notice d’utilisation de votre voiture ou bien une huile similaire selon l’approbation d’un professionnel en la matière.

Par ailleurs, vous devez veiller aux fréquences de vidanges du lubrifiant utilisé. La durée entre deux vidanges successives dépend du type de voiture et de la distance que vous parcourez par jour avec votre voiture.

Aussi, il existe un élément essentiel dont il convient de parler : le filtre à huile. Dès que vous remplacez le lubrifiant par un autre plus neuf, il faut penser à changer aussi le filtre à huile de votre voiture. Vous évitez ainsi de salir la nouvelle huile à moteur par les impuretés recueillies dans l’ancien filtre.   

Conclusion

On retient que lubrifier fréquemment et correctement son turbocompresseur est une nécessité. Une bonne lubrification de votre turbocompresseur permet au moteur d’avoir un rendement meilleur. Tâchez donc de bien lire les notices d’utilisation de votre voiture pour connaître le lubrifiant approprié et posez toutes les questions nécessaires à votre mécanicien afin de définir l’intervalle de temps à observer entre les vidanges que vous effectuez.

Vous serez peut-être intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *